Membres volontaires

 

Marie-Josée Filion

Marie-Josée est titulaire d’une maîtrise en Lettre et communication sociale et étudie présentement au baccalauréat en sexologie. Dans le cadre de sa formation universitaire en sexologie, elle fait son stage au Cameroun pour l’organisme CALBRIL (Chantier d’appui, de loisir, de bricolage des lapinos), et ce, par le biais de son implication avec Santé Sans Frontières. Plus particulièrement, elle collabore avec l’organisme sur le dossier Prévention des violences sexuelles et fondées sur le sexe. L’objectif global des interventions est alors de lutter contre les violences basées sur le genre et de prévenir les discriminations à l’encontre des jeunes filles et des femmes. « Ces enjeux, qui sont d’ailleurs intégrants de la mission de SSF, me touchent profondément. J’ai à cœur de contribuer à l’amélioration des conditions de vie des gens », témoigne Marie-Josée.

Aussi, cette dernière évoque l’importance de faire preuve de flexibilité face aux différentes façons de voir le respect et l’égalité des genres : « Accompagner des gens, ce n’est pas essayer de les changer, ni d’imposer des façons de faire. Il faut considérer les forces et les volontés qui sont déjà en place et les mettre en valeur. Intervenir avec des gens, ça commence par se connaître soi-même et la capacité à accueillir l’Autre ». Elle croit vraiment à la coopération sur le plan international et elle souhaite profondément contribuer à favoriser le bien être des gens le plus durablement possible, en passant par exemple par l’éducation. C’est d’ailleurs dans cette perspective que s’inscrit son choix de s’impliquer avec Santé Santé Frontières. « Je suis heureuse de m’impliquer dans un organisme à visée internationale qui donne une place importante à la promotion de la santé sexuelle. Également, je trouve motivant de travailler avec une équipe qui déploie une si belle énergie ! »